Indemnisation des éleveurs de porcs : la part de vérité du ministère des Ressources animales et halieutiques

91
M. Kobénan Kouassi Adjoumani, Ministre des Ressources Animales et Halieutiques

06 janvier 2018 (lepaysan.ci) Les éleveurs de porcs dans la région de Ferkessédougou dont les animaux ont été abattus suite à la découverte de la peste porcine africaine ont perçu depuis le 26 décembre, un montant d’environ 91 millions de francs CFA.

Selon un communiqué du ministère des Ressources animales et halieutiques transmis à la presse, après les opérations d’abattage sanitaire, de nettoyage et de désinfection des élevages et des parcours infectés, l’État a mobilisé 91 millions FCFA pour indemniser les populations ayant subi le préjudice.

Ainsi du 26 au 29 décembre 2017, la première phase de l’opération d’indemnisation a permis d’indemniser 809 éleveurs pour un montant total de 82,225 millions FCFA.

La seconde phase qui a débuté le 03 janvier a permis d’indemniser 78 éleveurs retardataires pour un montant de 8, 7 millions FCFA, précise le communiqué signé du Directeur des services vétérinaires, Dr Kouadio Adaman.

En plus de cette indemnisation, l’Etat mettra en place à partir du mois de février, 20 élevages sentinelles sur une période de trois mois qui vont permettre de confirmer ou d’infirmer la circulation du virus.

Cette opération d’installation de noyaux sentinelles est une mesure préalable à toute relance d’élevage porcin dans les zones contaminées.

Le Ministre des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani appelle la population à la vigilance et demande surtout la collaboration des acteurs de la filière porcine, afin d’éliminer cette maladie du territoire national.

«Cette vigilance doit être assurée avant tout par les professionnels de la filière porcine ivoirienne, à travers le renforcement des mesures de biosécurité. Ils doivent faire appel aux services vétérinaires, lorsqu’ils constatent un problème sanitaire inhabituel dans leur élevage », renseigne le communiqué.

C’est depuis le 09 octobre 2017 suite à la confirmation par le laboratoire nationale d’appui au développement agricole de la présence du virus de la peste porcine dans le département de Ferkessédougou qu’un Arrêté préfectoral portant déclaration d’infection de la maladie dans la zone a été pris en vue de circonscrire la maladie.

Source : AIP