Communiqué du Conseil des Ministres du jeudi 14 décembre 2017

200
M.KONE Nabagné Bruno, Porte-parole du gouvernement ivoirien

11h00 à 13h15, au Palais de la Présidence de la République à Abidjan, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, Président de la République, Chef de l’Etat.

L’ordre du jour de cette réunion comportait les points suivants :

A/-Mesures Générales
− Projets de loi et d’ordonnances
− Projets de décrets
B/-Mesures Individuelles
C/-Communications
D/-Divers

A/– MESURES GENERALES

PROJETS DE LOI ET D’ORDONNANCES

4- Au titre du Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat, en liaison avec le Ministère de l’Industrie et des Mines, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural et le Ministère de l’Economie et des Finances ;

Le Conseil a adopté une ordonnance instituant une taxe sur les exportations de noix brutes de cajou en vue du soutien au développement durable de la filière anacarde ainsi que son projet de loi de ratification.

Cette ordonnance institue une taxe de 30 francs CFA/Kg de noix brutes de cajou exportées. Les ressources générées par cette taxe sont destinées au financement des activités liées au renforcement de la compétitivité de la chaîne de valeurs et au soutien de la structuration de la filière anacarde.
Cette taxe est modulable pour chaque campagne afin de tenir compte de la performance de la filière et de la nécessité de préserver son équilibre.

C/– COMMUNICATIONS

3- Au titre du Ministère de l’Industrie et des Mines, en liaison avec le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, le Ministère de l’Economie et des Finances et le Secrétariat d’Etat auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat ;

Le Conseil a adopté une communication relative aux mesures visant le développement de la transformation de l’anacarde.

Compte tenu de la faiblesse du taux de transformation locale de la noix brute de cajou, le Conseil des Ministres a arrêté une série de mesures pour la campagne 2018, en vue d’améliorer les performances des unités industrielles locales de transformation de l’anacarde.

Ces mesures prennent en compte :

− la réservation d’une partie de la production nationale de noix brutes de cajou pour la transformation locale ;
− la mise en œuvre d’un mécanisme de facilitation de l’accès des unités industrielles au financement pour l’acquisition de la matière première ;
− la mise en œuvre du Projet BIRD-Enclave – Anacarde financé par la Banque Mondiale pour un montant de 200 millions de dollars US.

Ces mesures viennent renforcer celles en cours adoptées en 2013, dont l’institutionnalisation du Salon International des Équipements et Technologies de Transformation de l’Anacarde (SIETTA) et l’octroi de subventions à la transformation de l’anacarde.

Fait à Abidjan, le 14 décembre 2017

Bruno Nabagné KONE
Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste,
Porte-parole du Gouvernement
porteparoledugvt@telecom.gouv.ci