Un projet de lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture lancé à Soubré

230
Image d'illustration

11 octobre 2017 ( lepaysan.ci) L’ONG internationale Save the children a procédé à Soubré, au lancement d’un projet de lutte contre les Pires Formes de Travail des Enfants (PFTE) dans la cacaoculture dans la région de la Nawa (Sud-Ouest ivoirien).

Le directeur de la qualité et du plaidoyer de l’ONG, Jackson Atam, a expliqué jeudi que ce projet vise à contribuer au renforcement de la protection des enfants pour l’élimination des PFTE ainsi que les abus et violences dans les communautés productrices de cacao.

Selon lui, le succès enregistré lors de la phase pilote qui a duré quelque 15 mois dans le département de Soubré a permis le renouvellement du projet pour une durée de trois ans par les bailleurs de Save the children Italy et Ferrero.

Le projet sera réalisé dans trois départements de la Nawa (Soubré, Méagui, Guéyo), et piloté par l’Organisation pour l’assistance sanitaire en zone urbaine et rurale (ORASUR). « Nous sollicitons l’appui et le soutien de tous afin que ce projet puisse atteindre de façon efficace les résultats escomptés pour permettre de se projeter sereinement à l’horizon 2025 pour l’élimination des pires formes de travail des enfants », a-t-il lancé.

Se félicitant de la mise en œuvre de ce projet, le représentant du ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, N’Goran Yao a mis en relief les actions menées par le gouvernement et la Première Dame Dominique Ouattara pour éradiquer ce fléau. « Il faut en plus des mesures d’anticipation ou des stratégies proactives en vue de proposer des solutions idoines et pérennes allant dans toutes les sphères d’activité économique », a-t-il suggéré.

Au nom du préfet de la région de la Nawa, le préfet de Guéyo, Famy René, a salué les actions menées pour l’élimination des pires formes de travail des enfants, invitant les partenaires à une plus grande synergie d’actions.

Source : AIP