Une subvention de 700 millions de FCFA à l’Office Ivoirien des Parcs et Réserves (OIPR)

0
82

18 mai 2017 (lepaysan.ci) La Fondation pour les parcs et réserves de Côte d’Ivoire (FPRCI) a octroyé mercredi une subvention non remboursable de 700 millions de FCFA à l’Office ivoirien des parcs et réserves (OIPR), à l’occasion d’une cérémonie de double signature entre les deux structures à Abidjan, en présence du ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement durable, Anne Désirée Ouloto.

Le président du conseil d’administration du FPRCI, Bernard N’Doumy a indiqué que ce financement est au profit des parcs nationaux de Taï et de la Comoé, respectivement 400 et 300 millions de FCFA pour le financement des coûts récurrents de ces deux parcs. Il a ajouté que l’octroi de ce fonds est consécutif aux conclusions positives de l’analyse minutieuse des plans d’opérations de ces parcs présentés par l’OIPR.

N’Doumy a expliqué que de 2014 à ce jour, sa structure a octroyé à l’OIPR une subvention de près de 1,67 milliards de FCFA pour la prise en charge des parcs de Taï et de la Comoé, ainsi qu’un montant de 2,1 milliards de FCFA pour la gestion des parcs nationaux d’Azagny et du Mont Sagbé. « Notre objectif à moyen terme est d’octroyer à partir du fonds de dotation, une subvention annuelle de près de 2 milliards de FCFA à l’OIPR pour la conservation de notre réseau d’aires protégées », a-t-il assuré.

Le président du conseil de gestion de l’OIPR, Colonel Sombo Tano a salué cet énième appui de la FPRCI, estimant que les parcs nationaux de Taï et de la Comoé constituent une fierté pour la Côte d’ Ivoire. «Nous vous assurons de la bonne utilisation de ce fond pour toujours mériter du FPRCI et des partenaires », a-t-il déclaré.

La ministre Anne Désirée Ouloto a exprimé la gratitude du gouvernement au donateur, « pour le jalon qui vient d’être posé en faveur de notre riche biodiversité ». Elle s’est félicitéedu bon déroulement de la réforme mise en place par la Côte d’Ivoire pour protéger ses aires. « Je vous encourage à poursuivre votre inlassable effort aux côtés de l’Etat pour mobiliser davantage de ressources pour le financement de nos aires protégées », a-t-elle poursuivi.

« Je suis convaincue que votre vigilance pour la bonne utilisation des fonds rassurerait davantage les bailleurs (…), pour faire de nos parcs le levier de l’écotourisme en Côte d’Ivoire avec des retombées financières », a déclaré Anne Ouloto à l’endroit de la structure bénéficiaire, l’OIPR.

Source : AIP

LAISSER UN COMMENTAIRE