Le SIETTA, c’est la seule tribune au monde où vous trouvez des équipementiers qui exposent leurs machines grandeur nature…

99
Dr Adama COULIBALY Directeur Général du Conseil du Coton-Anacarde

A cinq jours de l‘ouverture de la 2ème édition du Salon International des Equipements et de Technologies de Transformation de l’Anacarde (SIETTA), Dr Adama COULIBALY, Directeur Général du Conseil Coton et de l’Anacarde, lance un appel aux Ivoiriens en général et aux acteurs du monde agricole en particulier à venir massivement participer SIETTA 2016.

1) lepaysan.ci : Bonjour M. le Directeur Général, à quoi doit s’attendre les Ivoiriens lors de cette 2ème édition du SIETTA ?

Dr Adama COULIBALY : Je vous remercie pour l’opportunité que vous m’offrez de m’exprimer sur votre plateforme consacrée à la diffusion de l’information agricole.

En ce qui la 2ème édition du Salon International des Equipements et de Technologies de Transformation de l’Anacarde (SIETTA), j’invite à tous les Ivoiriens qui parlent occasionnellement ou professionnellement de la noix de cajou à ne pas rater cet événement majeur que constitue le SIETTA.

Au moment où je vous parle des équipementiers venus du Sri Lanka, de l’Inde,  de la Chine, du Vietnam,  de la France et de l’Italie sont présents à Abidjan et ont déjà commencé leurs installations au Palais de la Culture de Treichville. En effet, toutes les dernières technologies en matière de transformation d’anacarde seront présentes lors de ce salon qui va se tenir du 17 au 19 novembre 2016. Ce sera une foire d’exposition avec des matériels de dernière génération mais aussi une occasion où l’on pourra acheter la chaîne complète de transformation de la noix de cajou sans avoir à effectuer le voyage dans ces différents pays.

Je rappelle que le SIETTA, c’est la seule tribune au monde où vous trouvez des équipementiers qui exposent leurs machines grandeur nature.

2) lepaysan.ci: Le prix d’entrée fixé à 1.000 F CFA ne sera pas t-il pas un obstacle à la participation du public ivoirien ?

Dr Adama COULIBALY : Je ne pense pas puisqu’il existe en Côte d’Ivoire des forums dont le prix d’accès varie entre 3 et 10.000 F CFA. Je pense que pour tous les Ivoiriens désireux de venir voir et connaitre les dernières technologies en matière de transformation d’anacarde, la somme de 1.000 F CFA ne devrait pas constituer un blocage. En plus, ils auront l’occasion d’échanger avec des spécialistes de la chaine de valeur de l’anacarde.

3) lepaysan.ci: Le coût des machines sera-t-il à la portée des transformateurs ivoiriens ?

Dr Adama COULIBALY : Oui je peux vous rassurer car en Côte d’Ivoire, vous avez toutes les bourses. Je vous informe qu’il ya une unité installée à Korhogo sur fonds propres à hauteur d’un milliard. J’exhorte les transformateurs ivoiriens à s’approprier ces machines dont les frais maritimes et certaines taxes ont été déjà payés par le Conseil du Coton et de l’Anacarde. C’est notre contribution au développement de la transformation de la noix de cajou en Côte d’Ivoire.

C’est donc une vraie opportunité d’affaire pour eux car il y’a que du bonheur et que des avantages à participer au SIETTA.

Propos recueillis par Stéphane DIBI (lepaysan.ci)

A lire aussi http://lepaysan.ci/sietta-2016-a-quelques-jours-de-levenement-les-premiers-equipementiers-debarquent-a-abidjan/