Sangafowa Coulibaly tire la sonnette d’alarme au Ghana : « 70% des populations rurales vulnérables aux effets de l’évolution du climat en Afrique »

0
108

20 mars 2017 (lepaysan.ci) En sa qualité de président de la 29ème Conférence régionale de la FAO pour l’Afrique (CRA), le Ministre Ivoirien de l’Agriculture et du Développement rural était en mission au Ghana, les 16 et 17 mars 2017.

Il s’agissait pour Sangafowa Mamadou Coulibaly de faire le suivi des recommandations de la 29ème session de la CRA, tenue à Abidjan en avril 2016.

Cette mission au Bureau régional de l’organisation des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a permis au ministre Sangafowa Coulibaly de tirer la sonnette d’alarme sur la question du changement climatique en Afrique :  » En Afrique, plus de 70% des habitants les plus pauvres vivent en milieu rural et la plupart d’entre eux tirent leurs revenus des divers secteurs d’activités agricoles ( cultures agraires, élevage, forêts, pêche et aquaculture) et de l’exploitation d’autres ressources naturelles. Ce sont donc des populations particulièrement vulnérables aux effets de l’évolution du climat ».

Le président de la 29ème CRA a présenté sa feuille de route jusqu’à la tenue de la 30ème CRA, au représentant régional de la FAO pour l’Afrique, Bukar Tijani. « Nous continuons, avec un engagement ferme, de porter les recommandations de la 29ème CRA et ses axes prioritaires, à savoir le renforcement des capacités, les échanges inter-États et inter communautaires, l’emploi des jeunes dans l’agrobusiness, la mobilisation des ressources, les partenariats porteurs d’innovations technologiques et de développement durable ainsi que la résilience des systèmes de production face au changement climatique « , a-t-il cité entre autres.

Le représentant régional de la FAO pour l’Afrique, Bukar Tijani a souligné le rôle d’accompagnement de la FAO dans la mise en application des recommandations des ministres africains de l’agriculture : « L’esprit de solidarité qui prévaut dans cette entreprise est à la mesure des attentes de nos États-membres, pour réaliser les programmes qui permettront d’améliorer les moyens d’existence de la majorité des agriculteurs et des petits exploitants agricoles « .

Selon Bukar Tijani, la mobilisation des ressources ne se fera que par une synergie des efforts des Africains pour les Africains, pour plus de financement au service du développement. Avant de quitter le Ghana, Sangafowa Coulibaly a rendu une visite de courtoisie à son homologue, Owusu Afriyie Akoto, Ministre de l’Alimentation et de l’Agriculture.

Source : L’Intelligent d’Abidjan

LAISSER UN COMMENTAIRE