Réglement du différend SICOR-Populations de Jacqueville et de Grand-Lahou: un accordsigné à la primature

92

06 novembre 2016 (lepaysan.ci) Le Premier ministre, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget, Daniel Kablan Duncan a présidé dans la soirée du mercredi 2 novembre, la cérémonie de signature des documents de sortie de crise dans le cadre de règlement des conflits fonciers entre la Société Ivoirienne de Coco Râpé (SICOR) et les communautés riveraines de Jacqueville et Grand-Lahou. En présence de cadres de la région dont la Grande Chancelière, Mme Henriette Dagri Diabaté, les responsables de l’entreprise et la notabilité des deux localités ont signé les accords qui, aux dires du Chef du Gouvernement, « devront définitivement mettre fin aux conflits et favoriser la relance de l’activité industrielle de la SICOR à Grand-Lahou et à Jacqueville ».

Ces accords prévoient notamment en faveur des populations riveraines, la rétrocession à Grand-Lahou de 2.430 hectares pour les besoins vitaux et de production agricole, notamment vivrière des villages menacés par l’érosion côtière ; la rétrocession à Jacqueville de 400 hectares pour répondre à des besoins d’urbanisation et de culture des populations. Pour la SICOR, il s’agit de l’assurance donnée d’une reprise de son exploitation dans un cadre serein et apaisé.

Aussi le Premier ministre a-t-il tenu à féliciter « vivement » toutes celles et tous ceux qui, de longs mois durant, ont œuvré inlassablement pour l’heureux dénouement de cet important dossier. Il a invité chaque partie, « Administration, autorités préfectorales, autorités décentralisées, élus, chefs de villages et chefs de terres ainsi que la SICOR », à mettre en œuvre les engagements relevant de leurs responsabilités respectives.

« L’intérêt de tous, après cette longue période de crise est d’aller résolument vers un développement rapide et inclusif de cette belle région », a clamé le Premier ministre Daniel Kablan Duncan.