Le projet FADCI-SSA pour la filière légume-maraîcher lancé

0
118
Le projet fadci-ssa pour la filiere légume maraicher lancé à Abidjan

23 mars 2017 (lepaysan.ci) Sur l’initiative du Fonds interprofessionnel pour la recherche er le conseil agricoles (FIRCA), une cinquantaine d’acteurs de la filière légume-maraîcher sont réunis de mardi à mercredi à Abidjan, à l’occasion à l’atelier de lancement des activités de leur filière inscrit dans le cadre du projet d’appui à la construction d’un système national de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments (FADCI-SSA).

L’objectif principal de l’atelier est de procéder, au titre de la filière légume-maraîcher, au lancement des activités spécifiques inscrites au sein du volet 2 du projet. Il s’agit d’exposer à l’ensemble des représentants des différentes organisations professionnelles ou d’organisations faîtières, les grandes lignes des activités prévues, de leur permettre d’avoir une bonne compréhension et d’obtenir la plus large adhésion possible.

A l’ouverture des travaux qui se déroulent à l’hôtel La rose blanche, à Cocody, la coordonnatrice du FADCI-SSA, Dr Coulibaly Hélène, a souligné l’importance des productions légumières et maraîchères en Côte d’Ivoire où elles participent à la sécurité alimentaire.

Toutefois, leur qualité sanitaire reste préoccupante eu égard à l’utilisation accrue des produits phytosanitaires non homologués par des acteurs non qualifiés mais aussi par l’utilisation des eaux souillées pour l’arrosage, a-t-elle poursuivi, au nom du directeur exécutif du FIRCA, Dr Angniman Ackah Pierre.

Pour sa part, la représentante de l’Association nationale des organisations professionnelles agricoles de Côte d’Ivoire (ANOPACI), N’Dri Véronique, a noté que l’avènement du FADCI-SSA permettra de relever le taux de satisfaction des besoins alimentaires, au regard des demandes de plus en plus exigeantes.

Cet atelier, organisé sous les auspices du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, succède à ceux organisés au profit des filières porcine, volaille et maïs. Lancé dans le cadre du Contrat de désendettement et de développement (C2D), le projet FADCI-SSA est doté d’une enveloppe de 50,5 milliards FCFA, pour une durée de cinq ans. Il est exécuté par le FIRCA.

Source : AIP

LAISSER UN COMMENTAIRE