Culture de la pomme de terre : C’est 10 millions en 4 mois

2595

Tubercule d’origine latino-américaine, la pomme de terre est aujourd’hui cultivée dans plus de 350 pays. Cette spéculation agricole suscite beaucoup en Afrique où l’Egypte, premier producteur du continent engrange d’importants revenus avec une production de 2,6 millions de tonnes loin derrière la Chine premier producteur mondial avec 70 millions de tonnes.

La pomme de terre existe sous plusieurs variétés dont Adriana, Sahel, Amazone.

Les principaux pays producteurs ouest africains sont le Nigéria, le Cameroun, le Sénégal, le Mali, le Burkina-Faso, la Guinée. En côte d’Ivoire si toutes les zones agro écologiques sont potentiellement propices à la culture de la pomme de terre, la production reste encore très marginale.

La préparation du sol

La pomme de terre est propice aux sols légers, assez profonds et bien pourvus en éléments nutritifs et dont le PH est compris entre 5 et 6. La préparation du sol pour la culture de la pomme de terre commence par un labour sur une profondeur d’environ à 25 à 30 cm pour bien aérer le sol et faciliter le buttage.

Après le labour, il faut épandre de la fumure organique sur le sol pour l’enrichir. On peut également ajouter au sol, de l’engrais biologique de type biodeposit agro pour accroitre la fertilisation du sol.

Concernant l’utilisation de l’engrais chimique, il est possible de combiner la fumure organique à la fumure minérale dont les éléments importants sont : l’Azote (160kg/ha), le phosphore (45kg/ha), le potassium (275kg/ha), le magnésium (50kg/ha), le calcium (70g/ha) ou de l’engrais biologique.

La Plantation

La période idéale de plantation de la pomme de terre se situe entre avril et mai. Il faut, pour un hectare de plantation, 200 à 250 kg de semences.

Généralement importés du Burkina Faso et du Mali, il faut espacer les plants de 70 cm entre les lignes et 30 cm entre les plants pour les variétés tardives et 55 cm sur 35 pour les précoces.

Les semences doivent être introduites à une profondeur de 12 cm et chacun des plants doit être buté. Pour cela, il faut réaliser une bute pour chaque semence avec un volume de terre suffisant, soit 30 cm à la base et 20 cm de haut. Ce qui permet d’éviter les problèmes de verdissement de la pomme de terre à la lumière.

Deux semaines après la plantation, un deuxième buttage est nécessaire pour lutter contre les mauvaises herbes.

Entretien de la plantation

L’entretien de la plantation de pomme de terre se résume essentiellement en sarclage et à l’irrigation.

L’opération de sarclage consiste à enlever à l’aide de binettes toutes les mauvaises herbes poussant sur la plantation. Le premier sarclage se fait 2 à 3 semaines après la levée. Il faut veiller cependant à ne pas toucher le système racinaire et les tubercules nouvellement formés. Il est aussi possible de faire un désherbage chimique.

Les besoins hydrauliques de la pomme de terre s’évaluent entre 400 et 60 mm selon les conditions climatiques et le type de sol. La quantité d’eau nécessaire pour la germination est relativement faible.

Ainsi, de ce stade jusqu’à la formation des tubercules (50 à 80 jours après la germination) il faut irriguer à intervalle c’est-à-dire 6 à 7 jours en sol léger et 12 à 15 jours en sol lourd. Il est conseiller d’arrêter l’irrigation 10 à 20 jours avant la récolte.

Pour le traitement phytosanitaire, procéder à une pulvérisation foliaire de « vital plus » liquide tous les 15 jours à la dose d’un litre à l’hectare.

La pomme de terre a pour principaux ennemis les taupins, le mildou et la gale commune. Ainsi pour lutter efficacement contre ces parasites, il est conseillé de faire un traitement fongicide à l’aide maneb, mancozeb ou chlorotalonyl pour 7 à 10.000frs le litre a l’hectare. On peut aussi utiliser des insecticides comme le cypercal, le déci ou le karaté à la dose d’un litre à l’hectare (entre 12 et 20.000frs le litre) en fonction de l’importance de l’attaque.

Il est également conseillé d’utiliser de l’engrais biologique le biodeposit agro ou elixir, pour favoriser une production de qualité.

Récolte et commercialisation

La récolte de la pomme de terre a lieu entre 3 et 4 mois après le planting, au moment du dessèchement de toutes les tiges et les feuilles de la plante. La récolte se fait en déterrant le tubercule à l’aide d’une fourche tout en faisant attention à ne pas le blesser. La pomme de terre a un rendement moyen de 20 tonnes à l’hectare. Sur le marché, le kilogramme de pomme de terre est actuellement à 500frs CFA. Ainsi avec un rendement moyen de 20 tonnes, le cultivateur peut gagner 10 millions de F CFA en l’espace de quatre mois, après avoir investi 1,5 million de F CFA dans une plantation d’un hectare.

Source : le Journal de l’Economie