Des pêcheurs Bozo plaident pour la création de barrages piscicoles face au tarissement du fleuve Lopko à Ferké

0
157
Un pêcheur Bozo au large du fleuve Lokpo

20 mars 2017 (lepaysan.ci) Face au tarissement du fleuve Lopko dû à la sécheresse, les pêcheurs Bozo de Ferké plaident pour la création de barrages piscicoles afin d’approvisionner le marché local en ressources halieutiques.

Pêcheur Bozo, Bâ Berk Tohliman, a confié à l’AIP lors d’un visite au bord du Lokpo samedi, que jamais il n’a vu tarir le fleuve jusqu’à un niveau aussi préoccupant. « Il y a eu des sécheresses, mais jamais l’eau n’a tari jusqu’à un niveau aussi bas que cette année», a-t-il exprimé, plaidant pour la création d’une pisciculture afin de prévenir une pénurie de poisson.

« Il vaut mieux prévenir que guérir, c’est sérieux, à ce rythme-là, il y aura épuisement du stock. On n’attrapera pas assez de poissons et on en vendra moins sur le marché local. La solution, c’est de nous aider à faire la pisciculture », a-t-il insisté.

D’ores et déjà, ces pêcheurs ont créé le long des rives du fleuve, des piscicultures artisanales qui servent de « réservoirs de poissons ».

A l’aide d’une motopompe, ils remplissent ces réservoirs et qu’ils « peuplent » de petits poissons.

« On prend les poissons du fleuve, on les jette dans ces barrages, nous les élevons pour pouvoir les revendre, en cas de manque de poisson sur le marché », a expliqué le pêcheur qui estime que cette pratique est rudimentaire et assèche davantage le fleuve.

« Si l’Etat de Côte d’Ivoire ou une structure développe un projet d’envergure, je suis certain, beaucoup de Bozo se joindront au projet et ce sera une grande réussite pour le bonheur des populations de Ferkessédougou », a-t-il indiqué.

Source: AIP

LAISSER UN COMMENTAIRE