Ouverture à Yamoussoukro d’un atelier sur la mise en œuvre du projet de pôle agro-industriel du Bélier

95
Image d'illustration

06 décembre 2017 (lepaysan.ci) Un atelier technique d’imprégnation et de démarrage du projet pôle agro-industriel du Bélier (2PAI) s’est ouvert mardi à Yamoussoukro.

Le projet 2PAI est bâti autour de trois composantes clés, à savoir la restauration du capital productif, du développement des chaînes de valeur et la gestion du projet avec pour objectif d’accroître la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et de contribuer à la dynamisation des filières porteuses et une implication accrue du secteur privé, des jeunes et des femmes.

D’un coût total de 81 milliards de FCFA, dont 67 milliards à la charge de la Banque Africaine de Développement (BAD), le projet couvre le district autonome de Yamoussoukro et la région du Bélier (Didiévi, Djékanou, Tiébissou, et Toumodi) sur un site abritant environ 702.000 habitants et couvrant une superficie de 11.695 km2.

Il cible six filières prioritaires potentielles de croissance de l’économie régionale et d’amélioration de revenus des producteurs. Il s’agit du maïs, du riz, du manioc, de l’élevage des porcs, de la pisciculture et du maraîcher. Son objectif est de faire de la région du Bélier la première agropole pour la transformation et la modernisation de l’agriculture ivoirienne.

Le 2PAI-Bélier a été finalisé en janvier et va durer cinq ans. Il s’inscrit dans le cadre du programme national d’investissement agricole (PNIA) et de la Banque africaine de développement (BAD).

Le préfet de la région du Bélier, préfet du département de Toumodi, Joseph Kpan Droh, procédant à l’ouverture des travaux en présence du représentant de la BAD, Lamine Kan, a invité les populations bénéficiaires à s’intéresser au projet porteur qui vient booster l’agriculture de la région.

Il a également exhorté les directeurs régionaux et les chefs de services de s’approprier le 2PAI du Bélier pour la restructuration du secteur agricole dans le pays.

L’atelier, organisé par direction générale de la Planification, des statistiques et des projets, sera l’occasion de présenter le projet, d’harmoniser la compréhension des activités, des objectifs et de la stratégie et modalités de mise en œuvre.

Source : AIP