« On ne peut plus se contenter d’être producteur de cacao », estime le Premier Ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly

0
116
Photo d'archive utilisée à titre d'illustration

21 avril 2017 (lepaysan.ci) S’exprimant le jeudi 20 avril 2017 à Washington, DC, où il conduit une délégation ivoirienne aux Réunions de Printemps du Fonds Monétaire International et de la Banque mondiale, le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, a indiqué qu’il est urgent pour la Côte d’Ivoire de passer dans les années à venir à environ de 50 % en matière de transformation du cacao dont elle est le plus grand producteur mondial, avec 1 900 000 tonnes, dont seulement 30% sont transformées sur place.

« Nos pays ne peuvent plus contenter de produire et d’exporter des produits brut, car ces produits sont vitaux pour nos économies, en termes de ressources budgétaires », a estimé le Chef du Gouvernement ivoirien qui s’exprimait dans le cadre d’un panel de haut niveau sur le thème du renforcement de capacité et l’implication des jeunes dans le secteur agricole.

Pour le Premier Ministre ivoirien, l’agriculture est le secteur indiqué pour trouver une solution au défi de l’emploi des jeunes auquel les pays africains font face aujourd’hui. « Si nous adoptons de cohérentes politiques en matière d’agriculture et de développement rural et assurons aux jeunes la formation nécessaire, le secteur absorbera une grande majorité de jeunes sans emplois », a dit Gon Coulibaly.

La rencontre a été l’opportunité pour le Premier Ministre de de présenter les efforts de la Côte d’Ivoire en matière d’encadrement des paysans et d’appui des institutions de recherche.

Le panel qui a vu la participation du Vice-président du Ghana, Mahamudu Bawumia, a été l’occasion pour les deux plus grands producteurs mondiaux de cacao d’échanger leurs expériences et de s’engager à renforcer la coopération en matière de production, de transformation et de commercialisation.

Source : abidjan.net

LAISSER UN COMMENTAIRE