Lutte contre le changement climatique: la FAO forme des experts ivoiriens sur l’outil EX-ACT

0
58
M. Germain Dasylva, Représentant de la FAO en Côte d’Ivoire

09 août 2017 (lepaysan.ci) Un atelier national de formation d’expert sur l’outil EX-ante Carbon-balance tool (EX-ACT) se tient à Abidjan, dans le cadre de la mise ne œuvre du projet du Programme de coopération technique de la FAO visant à apporter une contribution à l’atteinte des objectifs liés au changement climatiques et à la sécuritaire alimentaire via l’agriculture intelligente face au climat en Côte d’Ivoire.

Le Représentant de la FAO en Côte d’Ivoire, Germain Dasylva, a signifié mercredi qu’il apparaît désormais plus primordial d’agir en adaptant nos systèmes agricoles pour qu’ils demeurent productifs et deviennent durables. « L’agriculture contribue au changement climatique, mais elle constitue une partie de la solution à ce phénomène », a-t-il mentionné.

Dasylva a exhorté les participants à mettre tout en œuvre pour identifier les pratiques responsables des principales sources et puits de Gaz à effet de serre (GES) et fournir une méthodologie adéquate pour estimer le bilan carbone à intégrer comme facteur de décision dans les documents de projet.

Pour sa part, le directeur général de l’Environnement et du Développement durable, Aboua Aboua Gustave, s’est réjoui de cette formation qui va permettre à la Côte d’Ivoire d’aller rapidement, de maîtriser les tenants et les aboutissants dans la lutte contre le changement climatique.

« Avec l’appui de la FAO, ces deux jours de formation vont nous permettre de faire des prévisions, de renseigner suffisamment le monde agricole, renforcer les capacités de nos parents de l’agriculture pour qu’ils soient acteurs de la lutte contre l’insécurité alimentaire », a-t-il indiqué.

Aboua a par ailleurs déploré l’impact du changement climatique sur le système agricole ivoirien. « L’agriculture est aussi majeure source de GES. La production agricole est responsable d’environ la moitié des émissions globale de méthane », a-t-il relevé.

L’outil EX-ACT est un système de suivi et d’évaluation élaboré par la FAO qui apporte des estimations de l’impact des projets de développement agricole, forestier et halieutique sur les émissions de GES et la séquestration de carbone, indiquant leurs effets sur le bilan carbone.

Source : AIP

LAISSER UN COMMENTAIRE