L’état des routes entrave la sortie du cacao en Côte d’Ivoire

106
(Image d'archive utilisée juste à titre d'illustration)

02 décembre 2016 (lepaysan.ci) Routes et agriculture, même combat ! Dans l’importante région cacaoyère des Montagnes, autour de Man,  en Côte d’Ivoire, le cacao a beaucoup de difficultés à « sortir » en raison de l’état délabré des routes suite aux pluies qui tombent quasi quotidiennement depuis près d’un mois. Pourtant, aux dires des producteurs, la récolte serait  bonne depuis le début de la campagne, le 1er octobre.

« Depuis deux semaines, 80 camions chargés de cacao sont bloqués entre Grabo, Oulodio et Dahouake », a expliqué à Reuters Yaya Coulibaly, un parlementaire qui représente Grabo, également président d’une coopérative locale. Une soixantaine d’autres camions sillonnant la région, en quête de cacao, serait aussi en difficultés. Une région qui produit, grosso modo, 300 000 t de fèves.

« Les entrepôts des acheteurs et des coopératives sont remplis de cacao mais nous ne  pouvons pas les livrer aux exportateurs à San Pedro et la qualité commence à se détériorer« , poursuit le responsable. Un autre responsable de coopérative, Ouattara Do, précise à Reuters, que les niveaux de moisissures excèdent 10% et le taux d’humidité dépasse les 15%.

De leurs côtés, les acheteurs à San Pedro auraient cessé d’envoyer des  camions pour aller chercher le cacao.

Source : www.commodafrica.com