Gaoussou Touré invite la population du denguélé à se tourner vers la riziculture

173
M. Gaoussou Touré, ex Ministre du Transport, Cadre de la région du denguélé

04 avril 2017 (lepaysan.ci) L’ancien ministre du Transport, M. Gaoussou Touré, haut cadre de la région du Denguélé (Odienné) a procédé ce samedi 1er avril à l’investiture de Bamba Soumaïla, président du Conseil de Développement de Bambala et au baptême de promotion de son nouveau bureau.
Cette cérémonie dont la marraine, l’ex ministre Affoussiata Bamba Lamine a été représentée par son collaborateur Koné Mamadou, a réuni tous les cadres, les autorités administratives, municipales, coutumières et toutes les mutuelles dudit canton.

Après avoir offert la somme de cinq cent mille F CFA pour encourager les actions du Conseil de développement de Bambala (CDB) dont les principaux axes sont l’éducation, le commerce et le transport, et la promotion de la femme, le ministre Gaousso Touré a invité sa communauté à l’union et à la fraternité pour le développement de leur zone d’activité.
Selon lui, le Denguélé doit se tourner vers l’agriculture car la zone dispose de 100 000 hectares propices à la riziculture et le vivrier, afin de tourner le dos à la pauvreté, un souhait si cher au Président Alassane Ouattara.

Ce qu’il préconise comme solution, c’est d’innover à travers la technique d’irrigation. ‘’Si 50 000 de ces terres sont irriguées, le Denguélé peut produire 1 milliard de tonnes de riz padi, ce qui équivaut à 150 milliards F CFA’’.

Il a également invité les structures et mutuelles de développement du CDB à s’intéresser à la culture de la noix de cajou qu’il a caricaturé comme étant le cacao dans cette zone nordiste. ‘’En 1980 nous n’avions seulement que 120 hectares de cajou contre plus de 60 000 aujourd’hui. Pour cela il a fallu faire un travail de fond en distribuant des semences gratuites’’ a-t-il expliqué.
Au-delà de la joie qu’il a exprimée de voir les filles et fils du canton Bambala se retrouver, son message a été essentiellement une exhortation au travail pour impacter le développement de la région.

« Il faut que les cadres s’impliquent dans le développement économique et social de leur localité et c’est une action que nous soutenons » a déclaré Gaoussé Touré pour confirmer son soutien aux actions du CDB.

Source : abidjan.net