Gagnez des millions en 4 mois avec le soja canarana

527

Le soja est une légumineuse originaire d’extrême Orient. Deux fois plus riche en protéines que la viande, il est très conseillé pour les enfants ayant des problèmes de croissance et les personnes surmenées intellectuellement et physiquement. Aussi les personnes déminéralisées névrosées et celles atteintes de maladies cardio-vasculaires peuvent-elles se voir soulageren consommant régulièrement du soja.

Le soja est donc un aliment aux bienfaits multiples. Il existe sous plusieurs variétés dont le carana, plante vivement conseillée.

En Côte d’Ivoire, la culture de cette variété de soja peut se pratiquer au Centre-Nord et au Nord-Ouest du pays.

La préparation du sol

La culture du soja nécessite un sol affiné en surface, bien nivelé et ameubli en profondeur. Pour cela, il faut procéder à un labour profond si le sol présente des zones d’induration. Il faut également une température équilibrée avec notamment de la pluie et du soleil pour que la production soit optimale.

Le Nord de la Côte d’Ivoire est l’espace le mieux indiqué pour cette culture et la région de Touba en a fait sa spécialité.

Cependant, toutes les zones agro-écologiques du pays sont potentiellement favorables à la culture du soja.

Pour une croissance rapide, il est conseillé de réaliser des petites butes longilignes sur lesquelles seront semées les graines de soja.

Semis

Il est aisé de se procurer les graines de soja aussi bien sur les marchés d’Abidjan que ceux de l’intérieur du pays.

Le kilogramme se vend entre 400 et 600 F CFA selon les saisons. Ainsi, il faut entre 40.00. et 60.000 F CFA pour acheter les 50kg nécessaires pour une plantation d’un hectare de canarana.

La période idéale de semis se situe entre avril et mai, c’est-à-dire juste avant la saison pluvieuse pour que la graine ait le temps de s’enraciner, afin de mieux profiter de l’arrivée des pluies. Il faut prévoir un espacement de 60* 40 cm entre les plants, c’est-à-dire 60 cm entre deux plants d’une même ligne et 40 cm entre deux lignes. Cela donne une densité de 500.000 plants à l’hectare.

Pour le semis, mettre entre 2 et 3 graines par trou à une profondeur de 2 à 4 cm. Deux mois après le semis, il faut prévoir des tuteurs de

3 à 4 mètres de haut, sur lesquels pourront s’enrouler les plants pendant leur croissance.

Entretien de la plantation

L’entretien quant à lui, se limite à la destruction des mauvaises herbes. Cela peut se faire manuellement avec l’utilisation d’une machette ou d’une daba mais également avec l’utilisation d’un herbicide dès que les plants commencent à germer.

Pour le traitement phytosanitaire, il doit être fait seulement lorsque vous constatez une maladie sur vos plants. Alterner donc, le maneb (9.000frs CFA le litre/ha), l’Ivory ou le « banco plus » à la dose de 1litre à l’hectare (16.000frs CFAle litre/ha). En cas de présence de ravageurs, utiliser par alternance le cypercal, cypalm, le légumax et le karaté à la dose d’un litre à l’hectare (entre 12.000 et 20.000frs CFA le litre). Il est également conseillé d’utiliser de l’engrais biologique comme le biodeposit Elixir ou le Drigow.

Récolte et commercialisation

 La récolte du soja canrana commence lorsque les cerises deviennent sèches à vue d’œil et au toucher. Cela intervient généralement entre 3 à 4 mois après le semis. Mais il ne faut pas attendre que les cerises deviennent trop sèches, elles finissent par se casser en laissant tomber les graines de soja par terre.

Après la récolte, il faut procéder au battage des cerises sur une bâche. A défaut de bâche, choisir un endroit propre pour procéder à l’extraction des graines avant de les sécher.

Le marché du soja est vaste. En dehors des éleveurs qui l’utilisent pour l’alimentation humaine, il peut être consommé sous plusieurs formes en raison de sa teneur en protéine : pain de soja, yaourt et farine utilisée pour concocter des mets savoureux.

Le rendement du soja est en moyenne de 4 tonnes à l’hectare. Au marché Gouro d’Adjamé, le kilogramme de soja coûte 500frs. Ainsi le planteur peut engranger 2 millions en 4 mois dans le soja avec un investissement de 400.000 F CFA.

Source : le Journal de l’Economie