Le Gabon interdit l’importation de volaille française

0
137
Image d'archive utilisée juste à titre d'illustration

28 décembre 2016 (lepaysan.ci) Le ministère de l’Agriculture gabonais a interdit l’importation de volaille française, selon une communication parue dans la presse gabonaise et confirmée à Jeune Afrique, tandis que le virus H5N8 véhiculé par les oiseaux migrateurs s’étend en France et en Europe.

« Toutes espèces de volailles vivantes, toute importation d’œufs à couver et de poussins d’un jour, d’oiseaux de compagnies et d’oiseaux sauvages en provenance de France » : voilà le périmètre d’importation sur lequel le gouvernement gabonais a annoncé une interdiction à titre conservatoire dans plusieurs communiqués parus dans la presse gabonaise lundi 26 décembre.

Si Jeune Afrique a pu se faire confirmer l’information ce mardi, un importateur de Libreville joint par téléphone n’était pas encore au courant de l’interdiction au lendemain de l’annonce du ministère de l’Agriculture.

Cette décision intervient alors que la France compte désormais 52 foyers de grippe aviaire dans des élevages de volaille, tous dans le Sud-Ouest (contre 47 vendredi 23 décembre). Le nombre de cas dans la faune sauvage en revanche y est stable à 5, selon un décompte du ministère de l’Agriculture publié mardi 27 décembre.

La grippe aviaire de retour en France

Selon la plateforme ESA d’épidémiologie en matière de santé animale en Europe, 13 pays européens, dont la France, sont touchés par le virus H5N8 véhiculé par les oiseaux migrateurs. Le nombre total de foyers et de cas notifiés, selon cette plateforme, est de 406, dont 245 au sein des oiseaux sauvages, 155 en élevage, et 6 au sein d’oiseaux en captivité. Le pays le plus touché pour l’élevage étant la Hongrie avec 120 foyers. En France, le retour de la grippe aviaire dans un élevage a été annoncé le 2 décembre dernier.

Les autorités françaises avaient alors révélé la détection d’un foyer du virus de type H5N8, « hautement pathogène » pour les oiseaux, dans un élevage de canards du Tarn, dans le Sud-Ouest, haut lieu de production de foie gras. Auparavant, un premier cas avait été détecté parmi des canards sauvages, dans le nord de la France, dans le département du Pas-de-Calais, quelques jours après la découverte de plusieurs cas dans des pays voisins de la France, essentiellement chez des oiseaux migrateurs.

Les importations interdites aussi au Sénégal

Pour un industriel français exportateur de volaille en Afrique sollicité par Jeune Afrique et qui s’exprime sous couvert d’anonymat, « ce n’est pas la première mesure de ce type. Le Sénégal n’a par exemple jamais rouvert ses importations de volailles. Le gros des importations de volaille en Afrique provient du Brésil et des États-Unis ».

Fin décembre 2015, l’Égypte, l’Algérie, le Maroc et la Tunisie avaient annoncé l’arrêt de leurs importations de volaille française suite à des cas de grippe aviaire détectés dans le sud-ouest de l’Hexagone.

Un arrêt conservatoire des importations de volaille française depuis le Cameroun avait également été décidé par le Gabon en juin 2016 après la détection d’un foyer de grippe aviaire H5N1.

Selon les douanes françaises, quelque 119 millions de biens agroalimentaires ont été exportés vers le Gabon par la France en 2015.

Source : www.jeuneafrique.com