Financement de la filière porcine : Les banques s’engagent aux côtés du ministère des Ressources Animales et Halieutiques à soutenir le secteur

81

10 novembre 2016 (lepaysan.ci) Les établissements bancaires autrefois méfiants à financer la filière porcine ont décidé de revoir leur copie. Ils ont décidé d’accompagner ce secteur par la signature d’une convention de partenariat entre le ministère des Ressources Animales et Halieutiques et les établissements bancaires. La cérémonie a eu lieu le mardi 08 novembre 2016 à la salle de conférence dudit ministère à l’immeuble Caistab à Abidjan-Plateau.

Kobenan Kouassi Adjoumani, Ministre des Ressources Animales et Halieutiques, s’est félicité de cette signature de partenariat qui contribuera à booster la filière porcine en Côte d’Ivoire : « Je voudrais tout d’abord exprimer combien le ministre des Ressources Animales et Halieutiques que je suis, est très heureux de présider cette cérémonie de signature de convention de partenariat entre mon département ministériel et le système bancaire. Pour permettre aux acteurs de la filière porcine ivoirienne, d’accéder au financement de leurs projets, à des conditions avantageuses. Cet événement constitue une avancée certaine pour la filière porcine qui se voit accompagner par le système bancaire, autrefois méfiant du secteur agricole en général et du secteur des ressources animales et halieutiques en particulier, compte tenu, disent les spécialistes du monde des finances, du risque élevé lié à un secteur méconnu » a laissé entendre le Ministre.

Il a ajouté que cette convention s’est matérialisée par la mise en place d’un fonds de garantie qui va aider à combler le déficit en protéine animale. « Pour le ministère des Ressources Animales, et Halieutiques, la mise en place du fonds de garantie de la filière porcine, s’inscrit parfaitement dans la vision du Plan stratégique de développement de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture (PSDEPA 2014-2020), passant de 26 % de couverture des besoins nationaux en 2014 à 61% d’ici à l’horizon 2020 ».

Le Ministre Kobenan Kouassi Adjoumani a félicité l’Agence Française de Développement (AFD) pour son appui au secteur à travers le contrat de désendettement et de développement (C2D).

Djakaridja Koné, Président de l’interprofession porcine en Côte d’Ivoire (Interporci) a présenté le contexte de la relance de la faîtière. « dans le cadre de la relance de la filière porcine en Côte d’Ivoire, le projet d’appui à la relance des filières agricoles de Côte d’Ivoire (PARFACI), financé sur les ressources du contrat de désendettement et de développement (C2D) signé entre la Côte d’Ivoire et la France à travers l’AFD, deux études de faisabilité ont été réalisées portant l’une, sur la réhabilitation et la construction de points de vente de la viande porcine et l’autre, sur la mise en place d’un fonds de garantie pour le financement de la filière porcine en Côte d’Ivoire ».

Source: L’Intelligent d’Abidjan