Des difficultés pour satisfaire la demande en viande à Dimbokro (Président des bouchers)

401
Image d'archive utilisée à titre d'illustration

14 avril 2017 (lepaysan.ci) Les bouchers de Dimbokro éprouvent de plus en plus de difficultés à s’approvisionner en bœufs pour satisfaire la demande croissante en viande de la population, a affirmé le président des bouchers, Isssoufou Olawélé, lors d’une interview accordée à l’AIP, jeudi, au grand marché de la capitale du N’zi.

«Nous avons actuellement des difficultés pour nous approvisionner en bœuf et satisfaire la demande croissante de la population en viande », a déclaré Isssoufou Olawélé, imputant cette situation à la sécheresse et surtout au conflit éleveurs-agriculteurs qui sévit dans la région. Il a rassuré sur la volonté des bouchers de ne procéder à aucune augmentation du prix de la viande de bœuf qui est de 1800 FCFA le kilogramme avec des os et 2200 FCFA sans os.

Plaidant pour un règlement rapide de ce conflit qui « cause d’énormes préjudices », le président Issoufou a dit craindre pour l’avenir de leurs activités et du coût de la viande si les bœufs doivent être importés. « Déjà, à cause des pertes qu’ils subissent lors de ce conflit, les éleveurs s’associent pour convoyer leurs bœufs à Abidjan en vue de gagner plus d’argent. On ne nous vend que des bœufs pas trop viables », a déploré le boucher.

Environ trois bouchers et 15 revendeurs abattent en moyenne quatre ou cinq bœufs par jour pour satisfaire la demande en protéine d’origine bovine de la population de Dimbokro estimée à 64 957 habitants, selon le RGPH 2014, a-t-on appris.
Source: AIP