La dépréciation du naira, une bonne affaire pour les producteurs de cacao au Nigeria

80
(Image d'archive utilisée juste à titre d'illustration)

17 novembre 2016 (lepaysan.ci) Les prix aux producteurs de cacao au Nigéria ont grimpé de 39% depuis le mois d’avril atteignant un sommet historique de 1,25 million de naira (3 667 €) la tonne en novembre. Les raisons ? La dépréciation du naira mais aussi des achats de « panique » causés par le temps sec, estiment les agriculteurs interrogés par Reuters.

La campagne principale courre habituellement d’octobre à mars au Nigeria mais cette année la récolte a été décalée au mois de novembre car la saison sèche a été plus longue et a donc retardé la croissance des fèves de cacao.

Toutefois, les producteurs n’ont pas  beaucoup profité de la hausse des cours car les coûts des intrants sont eux aussi croissants.  En outre, avec les pluies en août qui ont exposé les arbres à la maladie de la pourriture brune, puis le prolongement de la saison sèche, la production 2016/17 pourrait être réduite.

Depuis que la Banque centrale du Nigeria a décidé en juin de laisser flotter la devise nigériane, le naira a perdu 40% de sa valeur.

Source: www.commodafrica.com