La chine offre du matériel agricole aux femmes rurales

95
Image d'archive utilisée juste à titre d'illustration

28 décembre 2016 (lepaysan.ci) La cérémonie de remise de dons aux femmes rurales par l’ambassade de Chine en Côte d’Ivoire, s’est tenue le 19 décembre 2016 au cabinet du ministère de la Promotion de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant.

Réceptionnant ce don, la Ministre Euphrasie Yao, a salué la contribution de la Chine au développement économique de la Côte d’Ivoire à travers les femmes agricultrices.

« Travailler pour la cause de la femme en général et pour la femme rurale en particulier, est important pour le développement d’un pays qui a pour levier de développement, l’agriculture. Je remercie la Chine, cette grande nation, qui a toujours contribué au développement du milieu agricole », a-t-elle signifié.

Réitérant son engagement à la promotion de l’autonomisation de la femme ivoirienne, l’ambassadrice du genre a exhorté les femmes bénéficiaires de ces présents à faire bon usage des dons chinois afin de promouvoir l’amitié ivoiro-chinoise.

Pour l’ambassade de Chine, ce don est de contribuer à améliorer les conditions de travail des femmes rurales dans les différentes régions de la Côte d’Ivoire.

Selon Qian Lixia, chargée d’affaire de l’ambassade de Chine, pour la Chine, travailler pour la cause de la femme est important pour le développement d’un pays. La Chine aimerait ainsi y contribuer en restant toujours aux côtés de la Côte d’Ivoire. Elle a aussi rappelé l’intérêt que la Chine attache à l’amélioration des conditions de travail des femmes rurales par ricochet à leurs conditions de vie.

« La réalisation de nombreux projets socio-économiques avec l’aide et des prêts au taux préférentiel du gouvernement chinois, par, notamment, le barrage hydroélectrique de Soubré, l’extension du port autonome d’Abidjan, l’alimentation de l’eau potable à Abidjan, la réhabilitation et le développement du réseau électrique national ivoirien, la coopération technique de l’exploitation rizière de Guiguidou, la construction de l’hôpital général de Gagnoa, du centre de lutte contre le paludisme, et du lycée d’Anyama, sont le témoignage que la Chine accorde un intérêt particulier aux conditions de vie et de travail des femmes de Côte d’Ivoire », a-t-elle cité.

Le don, d’une valeur de 9 millions de FCFA était constitué de tricycles et autres matériels agricoles et concerne les femmes rurales des villes d’Odiénné, Bouaké et Abengourou.

Source : L’Intelligent d’Abidjan