La campagne de commercialisation du cajou du Burkina Faso a été ouverte à Banfora

0
92

08 mars 2017 (lepaysan.ci) Cette année, c’est à Banfora que la campagne 2017 de commercialisation de la noix de cajou a été lancée mardi dernier 28 février au Burkina Faso, par le ministre des Transports, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, Souleymane Soulama.

Après Bobo-Dioulasso en 2016 nous rappelle AllAfrica, c’est ce chef-lieu de la région des Cascades qui a été choisi cette année car c’est là que se trouve 44% de la production nationale de noix de cajou, estimée à 44 000 tonnes, selon le Ministre, soit près de 10 000 t de plus que selon d’autres sources. D’ailleurs, la présidente du Comité de l’inter-profession de l’anacarde, Minata Koné, a souligné lors de cette cérémonie que l’absence de statistiques fiables constitue un vrai problème pour l’essor de la filière.

Rappelons que la noix de cajou est le troisième produit d’exportation agricole du Burkina Faso, derrière le coton et le sésame, mais la filière est confrontée à de multiples difficultés.

Source : commodafrica.com

LAISSER UN COMMENTAIRE