Campagne 2017 de la Commercialisation de la noix de Cajou : Le Conseil Coton Anacarde entame une tournée dans les régions de l’Indénié-Djuablin, du Gontougo et du Bounkani

207
Dr Adama COULIBALY Directeur Général du Conseil du Coton-Anacarde

13 mars 2017 (lepaysan.ci) Dans le cadre de la campagne 2017 de commercialisation de la Noix de Cajou, le Conseil Coton Anacarde entame dès ce lundi 13 jusqu’au 18 mars prochain, une tournée dans les régions de l’Indénié-Djuablin, du Gontougo et du Bounkani.

L’objectif général de cette tournée qui vient en appui aux actions des Comités de veille, des Autorités locales et des Acteurs, a pour objet principal de déterminer en concertation avec ces partenaires, les mesures et actions additionnelles ou complémentaires à conduire pour créer les conditions du bon déroulement de la campagne 2017, notamment en ce qui concerne la fuite des produits.

Il s’agira pour le Conseil Coton Anacarde, au cours de cette tournée, d’évaluer l’ampleur du phénomène en ce début de campagne 2017 ; de sensibiliser l’ensemble des acteurs sur le phénomène ; d’identifier des actions à conduire pour le circonscrire et enfin rassurer les acteurs sur l’engagement de l’Etat à créer les conditions de bon exercice de leurs activités.

La délégation du Conseil Coton Anacarde, avec à sa tête son Directeur général, le Dr. Adama Coulibaly sillonnera les départements de Bouna, Bondoukou, Tanda, Transua et Agnibilékrou.

Dans chacun de ces département la délégation du conseil du coton et de l’Anacarde aura des rencontres et séances de travail avec le Corps préfectoral, les Élus locaux (Députés, Présidents de Conseils Régionaux, etc.), les Représentants de la Mairie, les Représentants du Parquet, les Responsables locaux de la Douane, des Forces Armées de Côte d’Ivoire, de la Gendarmerie, des Eaux et Forêts, de la Police, les Responsables locaux du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural, du Ministère du Commerce et du Ministère de l’Industrie et des Mines et de l’ANADER, les membres du Comité de veille , les opérateurs agréés (Acheteurs et Exportateurs agréés, Coopératives de producteurs et Transformateurs locaux).

Source: abidjan.net