Brassivoire lance le projet Krispi pour le développement de la chaîne de valeur du riz

120
Ce projet d’un coût total de 310 millions FCFA, financé à hauteur de 42% par la Coopération allemande

06 décembre 2017 (lepaysan.ci) La brasserie Brassivoire a lancé, mardi à Abidjan, avec l’appui financier de la Coopération Technique allemande, GIZ, un projet de développement de la chaîne de valeur du riz en Côte d’Ivoire, dénommé Krispi (Amélioration de la performance de la filière riz à Korhogo).

Ce projet d’un coût total de 310 millions FCFA, financé à hauteur de 42% par la Coopération allemande en faveur de 3.000 producteurs de riz, vise à valoriser les fines brisures de riz, un produit dérivé utilisé dans la production de la bière Ivoire de Brassivoire.

Krispi qui s’inscrit, également, dans la stratégie nationale de développement du gouvernement visant l’autosuffisance alimentaire du pays en riz, débutera par une phase pilote à Korhogo (670 km au Nord) avec la nouvelle unité de transformation de riz construite par l’Etat ivoirien.

‘’Le projet permettra d’une part, de créer pour les agriculteurs un marché fiable et stable avec des débouchés tout en augmentant leur productivité, améliorant ainsi leurs revenus en leur offrant une meilleure sécurité alimentaire, d’autre part, il fournira à Brassivoire un marché local mieux organisé pour s’approvisionner en matières premières dont la brasserie a besoin’’, s’est félicité Alexander Koch, le directeur général de Brassivoire.

Selon lui, l’approvisionnement local  est ‘’essentiel’’ dans la stratégie du Groupe Heineken en Afrique qui s’est engagé à ce que ‘’d’ici 2020, 60% des matières premières agricoles utilisées en Afrique proviennent du continent’’.

‘’La fine brisure de riz s’avère être in ingrédient clé dans la production de notre bière Ivoire. C’est un coproduit qui, jusqu’à notre entrée en Côte d’Ivoire, était peu utilisé, ce qui représentait une perte de valeur puisque la brisure de riz garde les mêmes valeurs nutritionnelles que le riz intégral et confère à notre bière son goût délicat et léger’’, a expliqué M. Koch.

Pour Dr Michael Dreyer, le Directeur Résident de GIZ, la présence de la Coopération allemande dans le projet est un ‘’appui stratégique en finançant principalement les activités liées à l’amélioration des revenus des producteurs de riz ainsi que notre expérience sous-régionale sur la filière du riz, participe de notre volonté de soutenir la coopération internationale et les partenariats publics-privés (PPP)’’.

Le  projet, à en croire, Aboubakari Traoré, représentant l’Office national du riz, contribuera à ‘’baisser sensiblement le coût de revient du riz blanchi’’.

‘’Le gouvernement ivoirien a déjà lancé un programme de mise en place de 30 unités modernes de transformation de 25 000 tonnes chacune à travers le pays. Nous sommes donc très heureux de l’avènement du projet KRISPI’’, s’est-il réjoui.

Le projet KRISPI qui durera trois ans, est appelé à s’étendre sur le territoire national au terme de la phase pilote, signale-t-on.

Source : APA