Les Les bouchers de Doropo plaident pour un nouvel abattoir avec les normes hygiéniques

0
136
Un boucher en pleine action à l'abattoir de Doropo

12 juillet 2017 (lepaysan.ci) Le président des bouchers de Doropo, Ballo Diakalia, plaide auprès de bonnes volontés et du conseil municipal pour la construction d’un abattoir « moderne » répondant aux normes hygiéniques en vigueur dans la ville.

Lors d’une visite mardi, sur le site, l’AIP a pu se rendre compte des conditions déplorables dans lesquelles les bouchers traitent la viande destinée à la consommation.

En effet, l’abattoir de Doropo sombre depuis plusieurs années dans un profond délabrement. Cela contraint certains bouchers à dépecer des bœufs à même le sol, sous les regards intéressés de chiens errant et autres animaux susceptibles de porter des maladies.

C’est un abattoir qui, aujourd’hui, n’est que l’ombre de lui-même. Dépourvu de tout équipement minimal à son bon fonctionnement, cette infrastructure construite dans les années 80 et qui fait abattre six à sept bœufs par jour, semble être totalement dépassée.

Les bouchers se servent de l’eau d’un puits situé à 500m de l’abattoir pour procéder au rinçage de la viande dont les morceaux, à défaut d’être accrochés, sont entreposés sur des peaux de bœufs étalées à terre.

La canalisation étant bouchée depuis plusieurs années, l’eau usée mêlée au sang, suivis de certains déchets et excréments stagnent, attirant une horde de chiens et divers mouches qui se posent sur la viande.

Face à cette situation délétère et qui peut impacter négativement sur la santé des consommateurs, les acteurs de ce secteur par la voix de leur président Ballo Diakalia, souhaitent la construction d’un nouvel abattoir répondant aux normes hygiéniques en vigueur avec une clôture pour éviter toute invasion d’animaux tels que les porcs et chiens dans ce lieu.

Source : AIP

LAISSER UN COMMENTAIRE