La BAD lance la formation des jeunes en entreprenariat : «Agripreneur à zéro franc » en Côte d’Ivoire

0
163
La (BAD lance à Abidjan, une formation de jeunes en entrepreneuriat sur le concept « Agripreneur à Zéro Franc »

21 décembre 2016 (lepaysan.ci) Dans le cadre de sa stratégie pour L’Emploi des Jeunes en Afrique (SEJA), la Banque Africaine de Développement BAD a lancé à Abidjan, une formation de jeunes en entrepreneuriat sur le concept « Agripreneur à Zéro Franc » dans la chaîne de valeur agricole. La formation vise à offrir aux jeunes africains, les capacités techniques pour entreprendre dans le secteur de l’agriculture et de l’agribusiness, « en dépit des difficultés d’accès aux financements.»

La formation, qui se tient du 20 au 23 Décembre 2016, sera dispensée à 100 jeunes Ivoiriens par la Fondation africaine pour l’entrepreneuriat et le développement économique (FAFEDE). Au total, 300 jeunes issus des trois pays Côte d’Ivoire, Libéria et Madagascar participant à ce projet pilote, bénéficieront de cette formation au terme de laquelle ils recevront un certificat et bénéficieront d’un suivi technique et d’un coaching pendant 6 mois pour le démarrage de leurs entreprises.

S’exprimant à l’ouverture du séminaire, le directeur Général de la FAFEDE, Désiré Assipo a souligné la pertinence de l’entreprenariat agricole, et invité les bénéficiaires du programme à faire bon usage des enseignements. «Nous pensons, avec l’ensemble de nos partenaires ici présents, que l’entrepreneuriat agricole est un puissant moyen qui permettra aux jeunes africains de nourrir le continent et de favoriser son développement.».  «Vous êtes la première promotion de bénéficiaires, et votre responsabilité est grande pour la pérennité de ce programme qui tient à cœur à tous les partenaires et organisateurs ».

Pour sa part, la coordinatrice de l’équipe de mise en œuvre de la Stratégie de la Banque pour l’emploi des Jeunes, Ginette Nzau-Muteta a décliné à l’intention des jeunes les grands pans de la Stratégie d’emploi des Jeunes de la BAD et réitéré sa foi en la capacité de la jeunesse africaine à se prendre en main. « L’Afrique est le continent du présent et de l’avenir et son atout le plus important, c’est sa jeunesse » a-t-elle poursuivi. Le séminaire ayant un lien avec la stratégie « Nourrir l’Afrique » de la Banque, le représentant du Directeur du département de l’agriculture et de l’agro-business, Jean-Marie Meng Lihinag a relevé que 60% des emplois en Afrique proviennent du secteur agricole alors que le continent continue d’importer massivement des aliments transformés.  Il a ainsi exposé la stratégie de la Banque pour la transformation de l’agriculture en Afrique, qui vise à développer les chaînes de valeur dans le secteur, tant en amont qu’en aval de la production.

En rappel, la stratégie pour l’emploi des jeunes en Afrique (SEJA) de la BAD repose sur trois piliers soit l’intégration, l’innovation et l’investissement. La promotion de l’entrepreneuriat est au cœur de chacun de ces leviers.