Amélioration de la qualité des noix de cajou : Le Conseil Coton Anacarde offre du matériel d’analyse aux coopératives de producteurs

0
271
Dr Adama Coulibaly, DG du Conseil Coton Anacarde lors de son allocution

11 mai 2017 (lepaysan.ci) Soixante (60) coopératives de producteurs de noix de cajou ont bénéficié de kits d’analyse des mains du Directeur Général du Conseil Coton-Anacarde, Dr Adama Coulibaly,  ce jeudi 11 mai 2017 lors d’un atelier de formation à Grand-Bassam.

L’objectif majeur de cet atelier qui se tient sur deux jours est de sensibiliser les Organisations Professionnelles Agricoles (OPA) sur l’amélioration et la préservation de la qualité des noix de cajou ivoiriennes. Ceci par la formation et la distribution de soixante kits d’analyse du KOR (Kernel Outturn Ration) l’unité de mesure de la qualité sur le plan international.

« Au mois de décembre 2016, nous avons organisé un atelier pour stabiliser les axes stratégiques relatives à la qualité de la noix de cajou origine Côte d’Ivoire. Les recommandations qui ont été validées par cet atelier devraient être validées sur le terrain. Nous avons donc sélectionné 60 coopératives de 12 régions productrices à raison de 5 meilleures coopératives par région selon les critères déterminés. Il s’agit pour nous d’initier ces coopératives à l’analyse de la qualité du produit à savoir le taux d’humidité, l’égrenage ou le KOR car la durabilité de la filière dépend de la qualité du produit. » a indiqué le Directeur Général du Conseil Coton-Anacarde Dr Adama Coulibaly puis d’ajouter « Comment entretenir et évaluer la qualité ? Ce sont ces outils que nous allons donner aux coopératives pour qu’elles soient bien outillées sur le terrain de sorte à produire et à livrer un produit marchand inattaquable et de très bonne qualité… »

Pour rappel, le Conseil du Coton-Anacarde a décidé d’inscrire la filière anacarde dans une démarche d’amélioration et de consolidation de la qualité des noix brutes de cajou. En effet, étant premier producteur mondial d’anacarde, l’environnement concurrentiel international, impose à la Côte d’Ivoire d’optimiser de façon continue ses résultats pour demeurer leader mondial, notamment au niveau de la qualité marchande des noix commercialisés. De ce fait, le Conseil du Coton-Anacarde a initié la création d’une plateforme de qualité de la filière anacarde dont l’objectif majeur est de créer un comité multipartite impliquant l’ensemble des acteurs responsables de la qualité de la noix de cajou pour œuvrer activement et de façon permanente pour l’amélioration de la qualité de la noix de cajou ivoirienne.

Soulignons que le Projet d’Appui au Secteur Agricole en Côte d’Ivoire (PSAC) et Com Cashew participent activement à la réussite de ce projet.

D.S (www.lepaysan.ci)

Voir l’album photos

LAISSER UN COMMENTAIRE