Abidjan a accueilli la 9ème session du Conseil Scientifique du CARBAP

170
Une vue de la table de séance

21 novembre 2016 (lepaysan.ci) Du 17 au 18 novembre dernier, Abidjan,  la capitale économique ivoirienne a abrité la 9eme session du Conseil Scientifique du CARBAP, Centre Africain de Recherches sur Bananiers et Plantains.

dsc08908

Les objectifs principaux de cette importante rencontre était d’examiner et adopter les rapports d’activités scientifiques et techniques menés au sein du centre au cours de l’année 2016, d’examiner et adopter les programmes de travail et budget annuel pour 2017, d’identifier les thématiques aux projets de recherche, développement et les potentiels guichet de financement .Enfin accroitre l’approbation de  « l’outil CARBAP » en République de Côte d’Ivoire.dsc08903

Le Directeur Général du CARBAP, M.Michel Ndoumbe Nkeng, a dans son allocution, rappelé quelques initiatives du Centre depuis sa création aux fins de booster la filière notamment à travers la recherche et le développement et  s’est félicité de la coopération entre le centre et la Côte d’Ivoire.

Par ailleurs, Il a profité de l’occasion pour inviter la Côte d’Ivoire à ratifier la Convention du CARBAP, pour permettre au pays de tirer davantage de profit de la filière banane.

Cette ratification permettra, selon lui, d’intégrer le conseil d’administration du CARBAP, de faire bénéficier au pays du transfert de variétés améliorées, des avantages d’actions de renforcement de capacités  et des technologies utiles à la filière banane dessert.

Représentant le Pr Ly Ramata Bakayoko,  Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Mme Kanté Salimata  a pour sa part  assuré de son soutien pour l’amélioration du développement des secteurs agricoles.

Par ailleurs, au nom du Ministre, elle a indiqué que le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique adhère pleinement à l’idée de la ratification qui sera effective bientôt.

dsc08910

Il est important de souligner que Le CARBAP, dont le siège est à Douala au Cameroun, a été crée le 1er février 2001 par un accord intergouvernemental sous l’égide de la conférence des Ministres de la Recherche-Développement des pays de l’Afrique Occidental et Centrale (COMRED/AOC). Les sept pays signataires de cet accord sont : le Cameroun, la  Centrafrique, le Congo, la République Démocratique du Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale et le Tchad.

Le CARBAP pour principale mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des acteurs des filières plantains et bananes en AOC.

dsc08900

Rappelons qu’en Côte d’Ivoire, la banane plantain occupe le 3ème rang des cultures vivrières après l’igname et le manioc, avec une production de 1,7 million de tonnes pour 120kg/hbt/an. Quant à la banane dessert, le pays en a exporté 305.000 T en 2014, d’après le rapport technique du Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles, en abrégé (FIRCA).

D.S (lepaysan.ci)

Voir l’album de l’article