Des femmes veulent s’engager dans la culture de manioc à Bangolo

0
40
Image d'archive utilisée à titre d'illustration

17 mai 2017 (lepaysan.ci) L’Association ‘’Boya’’ constituée d’une cinquantaine de femmes de Bangolo (Ouest, région du Guémon) a annoncé un projet dans lequel elle veut s’engager dans la culture du manioc en vue de favoriser l’autonomie financièrement de ces membres.

« Le manioc est la nourriture de chez nous. On l’utilise beaucoup. Mais nous avons remarqué que le manioc manque dans notre département parce que tout le monde cultive le cacao ou l’hévéa. Notre association veut changer les choses pour lutter contre la faim », a expliqué dimanche, la présidente de ‘’Boya’’, Djié Rose, au cours d’une réunion  au quartier Lohin de la ville.

L’association, ajoute Mme Djié, est en contact avec des spécialistes en agriculture qui formeront les femmes en juin et leur offriront par la suite de nouvelles variétés de manioc amélioré produisant beaucoup et plus rapidement.

Le groupe de femmes bénéficie également du soutien de quelques hommes propriétaires terriens qui sont prêts à octroyer à ‘’Boya’’ des parcelles de terre cultivables.

Une unité de transformation de manioc est en construction à Béoué-Zagna, un village de la commune de Bangolo, note-t-on.

Source: AIP

LAISSER UN COMMENTAIRE