20 000 tonnes d’anacarde seront transformées par les nationaux en 2017 (Gouvernement)

0
585
Dr Adama Coulibaly, Directeur Général du Conseil Coton-Anacarde

05 avril 2017 (lepaysan.ci) Près de 20 000 tonnes d’anacarde seront transformées en 2017 par les nationaux en Côte d’Ivoire, a annoncé mercredi, le gouvernement ivoirien qui a adopté un mécanisme d’appui à ces transformateurs nationaux en vue de leur faciliter l’accès à la matière première par un financement impliquant le secteur bancaire.

Selon le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Nabagné Koné qui s’exprimait, mercredi, à l’issue d’un Conseil de ministre présidé par le Chef de l’Etat Alassane Ouattara, un ‘’mécanisme d’appui aux transformateurs nationaux de l’anacarde’’ a été adopté.

‘’Ce sont au total pratiquement 20 000 tonnes de noix brute qui pourraient être transformées au cours de la campagne 2017 à comparer à 3550 tonnes en 2016’’, a poursuivi Bruno Nabagné Koné, soulignant que ‘’c’est un mécanisme qui devrait permettre de relever substantiellement la production et la transformation de la noix de cajou dans notre pays au cours de cette année 2017’’.

L’objectif est de faciliter l’accès à la matière première (la noix de cajou) aux transformateurs nationaux, notamment par le financement impliquant le secteur bancaire dans le cadre de la dynamique engagée par le gouvernement pour accélérer la transformation de l’anacarde.

‘’Ce mécanisme consiste principalement à mobiliser une partie des ressources du Conseil du coton et de l’anacarde sous la forme d’avance en vue de l’acquisition d’un stock initial de cajou au profit des transformateurs locaux au cours de la campagne 2017’’, a expliqué M. Koné, également ministre de la Communication, de l’économie numérique et de la Poste.

Il ‘’prévoit un dispositif de garantie de stock de noix brute acheté par le biais de ce mécanisme. Cela pour permettre de sécuriser les avances qui sont consenties par le Conseil du coton et de l’anacarde’’, a ajouté le ministre.

Ce mécanisme permettra aux transformateurs bénéficiaires de constituer un stock brut de noix de cajou suffisant pour faire fonctionner leurs usines sur toute l’année étant entendu que toute la campagne est relativement courte (trois à quatre mois).

La Côte d’Ivoire est devenue le premier producteur mondial de noix de cajou devant l’Inde en 2015 avec plus de 700.000 tonnes contre 564.780 tonnes en 2014.La filière anacarde compte 250.000 producteurs en Côte d’Ivoire et emploie plus d’un million de personnes.

Source : APA

LAISSER UN COMMENTAIRE